~¤~L'univers de Stargate~¤~
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Tchat UserTchat User  Tchat user teamTchat user team  

Partagez | 
 

 Enfer

Aller en bas 
AuteurMessage
Mckshepp
Sergent
Sergent
avatar

Féminin
Nombre de messages : 84
Age : 28
Localisation : Dans ma baignoire avec Joe Flanigan
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Enfer   Mar 12 Sep - 18:46

Auteur : MckShepp
Résumé : ehhhh ba lisez parce que je suis nul pour les résumés

E: Elizabeth
R: Ronon
M: Mckay
S: Sheppard
T: Teyla
C: Cameron
B: Beckett

Sur Atlantis


Elizabeth était à son bureau, en train de terminer le rapport de mission de SGA 1, elle fut interrompue dans sa rédaction quand une personne frappa à la porte.

E : Ronon
R : Je ne vous dérange pas ?
E : Non, que puis -je faire pour vous ?
R : Euh, Elizabeth, vous pourriez me rendre un service ?
E : Je vous écoute !
R : Comme je vous l’ai dit au débriefing, j’ai rencontré un survivant de mon peuple lors de notre dernière mission et il m’a dit que ceux qui avaient survécus à la dernière attaque des Wraiths c’étaient refugié temporairement sur une autre planète.
E : et vous voudriez aller voir s’ils y sont toujours ?
R : Oui c’est cela.
E : Bien vous partirez demain à 9 heures 30.
R : Merci.
E : Je vous en prie.
Sheppard et son équipe étaient en train d’explorer P2S 810 la planète ou c’était refugiés temporairement le peuple de Ronon.
M : Il n’y a rien ici, je ne capte ni signe de vie ni source d’énergie, moi je dis que nous perdons notre temps, si il y avait des gens sur cette planète ils ont du partir.
S : Oui mais vous vous dites beaucoup de choses Rodney.
R : Vous êtes sur que vous ne capté absolument rien.
M : Oui absolument.
T : Je pense que nous ferions mieux de partir.
S : bien alors rentrons, je suis désolé Ronon.
R : Oui, moi aussi.
M : Vous pourriez finir votre livre Sheppard, on aura pas tout perdu.
S : Et vous vos petites expériences, en route.
M : 1 minute attendez.
S : Quoi encore.
M : Je capte quelque chose.
T : Je croyais que vous ne captiez aucun signe de vie ni source d’énergie.
M : Oui jusqu’à maintenant et je crois, (il fit quelques pas sur sa gauche et revint exactement où il était) que cela vient précisément d’ici.
R : Mais il n’y a rien ici.
Ils se trouvaient dans une clairière ou il n’y avait aucune structure.
M : (sarcastique) que vous êtes observateur !
S : Rodney, d’où cela peut il provenir ?
M : cela semble évident, non.
Ils se regardèrent tous, un air d’incompréhension sur le visage.
M : Dans dessous, bien sur !
S : En dessous !
M : Oui en dessous, sous nos pieds quoi !
S : Merci j’avais compris.
R : C’est surement mon peuple qui a du creuser des galeries.
T : Et comment y accède t’on ?
M : Je n’en ai aucune idée.
S : Ben vous devriez.
M : Je vous signale que cet appareil ne dit pas tout, il dit juste qu’il y a une source d’énergie et qu’elle provient de là où je suis.
Sheppard s’avança là ou se trouvait Mckay ; il était à 1 m de lui quand le sol se déroba sous leurs pieds, ils disparurent comme avalés par les entrailles de la terre, puis le sol se referma Teyla et Ronon qui se trouvaient à plusieurs mètres d’eux, n’avaient rien pu faire pour secourir leurs amis tellement cela avait été rapide.
En empoignant sa radio,
T : Sheppard, Rodney, vous me recevez ?
Rien
Ronon s’apprêtait à se rendre là où ils les avait vus disparaître, mais Teyla l’en empêcha.
T : On ne peut pas prendre le risque qu’il nous arrive la même chose.
R : Très bien alors on fait quoi ?
T : On va prévenir le Docteur Weir et réfléchir au moyen de les sortir de là.

Quelque part où se trouvaient Mckay et Sheppard
.
Ils se trouvaient dans un endroit sombre et humide. Au dessus d’eux la trappe qui c’était ouverte sur leurs pieds.
Mckay fut le premier à reprendre connaissance.
M : aoutch, quelle chute ! (en se relevant difficilement) c’est un miracle que je sois encore en vie.
Il se mit à chercher Sheppard du regard mais l’obscurité de l’endroit ne l’y aida pas.
M : Raaaaaaa, On n’y voit rien ici (En cherchant une lampe dans son sac). Sheppad vous êtes là ?
Aucune réponse ne se fit entendre.
M :(une fois la lampe allumée). C’est déjà mieux ! Génial, une grotte un endroit sombre, humide et terrifiant !
Il se remit à chercher son équipier et le trouva rapidement. Il était à quelques mètres de lui, toujours inconscient. Il se précipita vers lui.
M : Sheppard, vous m’entendez ?
Alors que Rodney s’en était sorti avec des bleus un peu partout et de belles égratignures
Sheppard lui, n’avait pas eu la même chance. Il avait une belle entaille au niveau de l’arcade sourcilière due à des chutes de pierres, et une de ces pierres, de la taille d’un ballon de foot, était tombée sur sa jambe droite.

Sur Atlantis dans la salle de débriefing

E : bien, que c’est-il passé ?
R : on n’a pas le temps d’expliquer, il faut repartir.
E : Ronon, croyez-moi, je veux les secourir autant que vous mais il faut un minimum d’organisation.
Teyla expliqua donc au docteur weir, à Carson, à Zelenka et au colonel Cameron Mitchell qui était de passage sur Atlantis ce qui c’était passé

Dans la grotte

Rodney ne savait pas vraiment quoi faire. Après s’être occupé de Sheppard du mieux qu’il pouvait et avoir bien évidement essayé de contacter Ronon et teyla par radion sans succès, il décida d’attendre que Sheppard reprenne connaissance en essayant d’ouvrir la trappe avec le boitier cassé qu’il avait trouvé sur le mur.
Teyla et Ronon, accompagnés de Beckett, Mitchell et de deux autres militaires, étaient de retour sur P2S810. A peine eurent’ ils le temps de faire cent mètres qu’un bruit de Darte se fit entendre.
C : On retourne à la porte, vite !
B : Et pour Ronon et Sheppard ?
C : On reviendra une fois que les Wraith seront partis et qu’on aura découvert ce qu’ils cherchaient.
T : Il n’y a pas de population sur cette planète, ils sons peut-être venus pour Ronon et Sheppard.
C : Peu importe, on ne peut pas rester ici.
Arrivés à la porte, Beckett commença à faire le code pendant que les autres le couvraient, mais les Wraith, les ayant vus, ouvrirent un vortex pour les empêcher de retourner sur Atlantis.
Mitchell et les autres tiraient des rafales pour éviter l’approche des Dartes.
B : Il ne faut pas rester ici, ils ont ouvert un vortex.
C: Quoi ? (Il regarda en direction de la porte) .Courrez vers la forêt.
Ils se dirigèrent tous vers la forêt en espérant que la végétation dense les dissimulerait.

Dans la grotte

Mckey s’acharnait sur le boitier et ne vit pas que Sheppard reprenait connaissance. Il avait les idées embrouillées, ne se rappelait plus ce qui c’était passé. Il savait juste qu’il avait horriblement mal à la jambe et un affreux mal de tête.
M : Je n’arriverai jamais à réparer.
S : Mckey (Rodney tellement concentré sur ce qu’il faisait n’entendit pas Sheppard l’appeler).
S : Mckey (il sursauta et se précipita vers John)
M : Sheppard ! Vous n’avez fiché une de ces trouilles, j’ai cru que vous ne vous réveillerez jamais. Est-ce que ça va ?
S : J’ai connu mieux ! Où on est ?
M : Dans une grotte.
S : Comment sommes nous arrivés là ?
M : Vous ne vous en souvenez pas ?
S : Bah non !
M : Sûrement à cause de votre coup à la tête.
S : Sûrement oui !
M : On est tombé de là-haut........ Il éclaira la trappe.
S : Bien, il suffit de trouver le bouton d’ouverture, vous pourrez grimper et aller chercher du secours sur Atlantis.
M : Je l’ai trouvé, il ne fonctionne pas !
S : Bah, réparez-le.
M : Vous croyez que j’ai fait quoi pendant une heure.
S : ça fait une heure qu’on est ici ?
M : Oui, Monsieur !
S : Et ces galeries, elles mènent où ?
M : Comment je le saurais ?
S : Vous n’êtes pas allé voir ?
M : Bah non, fallait bien que quelqu’un veille sur vous !
S : vous étiez tellement concentré que vous n’auriez rien entendu si on m’avait attaqué
M : bien, j’aurais dû faire quoi à votre avis ?
S : Vous avez essayé de contacter Ronon et Teyla ?
M : Bien évidement, qu’est-ce que vous croyez.
S : Sans succès. Je suppose ?
M : Serais-je aussi angoissé si cela avait été avec succès ?
S : Ouais ………vous êtes sur que vous ne pouvez pas réparer le boîtier ?
M : (S’énervant) Je vous ai dit non, vous êtes sourd ou quoi ? Il faut des pièces de rechange et malheureusement, je ne les ai pas sur moi. Vous les avez, vous ?
S : Mckey, calmez-vous un peu !
M : Oui, désolé, vous savez comment je suis dans ces moments-là.
S : Oui, je sais
M : Bien, on fait quoi maintenant ?
S : on attend les secoures
M : on attend les secoures c’est tout
S : oui c’est tout à moins que vous ne vouliez explorer c’est deux galerie tout seul
M : Bien on attend les secoures alors


Sur la planète

La chance avait comblée leurs espoirs, la végétation dense de la forêt empêchait aux datres de les voir.
B : merci mère nature !
C : ne vous réjouissez pas trop vite docteur
B : désolé de me réjouir d’avoir échappé à une mort horrible
R : il va envoyer des patrouilles
C : vous n’auriez quand même pas cru qu’ils auraient renoncés à nous capturer ?
B : ah, ils ne vont pas renoncé ?
R : ils vont envoyer des patrouilles pour sillonner la forêt
B: on fait quoi alors ?
T : on ne peut pas retourner à la porte, dès que le vortex se déconnectera ils en ouvriront un autre
C : et ils doivent sûrement la garder
T : notre meilleure chance c’est de fuir
B : vous parlez d’une chance !
C : bien ! Avançons !
Cela faisait un moment qu’ils avançaient.
B : on va continuer longtemps comme ça ?
C : arrêté de vous plaindre docteur te avancé
B : il faudra bien qu’on… (Il n’eu pas le temps de finir sa phrase qu’une chose terrible arriva, il s’était pris le pied dans une racine et était tombé)
T : docteur Beckett est-ce que ça va ?
B : oui, il y a quelque chose ici ! On dirait…
Il dégagea des feuilles qui recouvraient ce qu’il avait découvert
R : une autre trappe
B : on pourrait s’y cacher
C : on ne sait pas ce qu’il y a à l’intérieur
B : ça ne peut pas être pire que ce qu’il y a à l’extérieur
R : je suis d’avis qu’on descende
C : bon, descendons dans ce cas
Ils descendirent tous dans le sous terrain

Dans la grotte

M : vous voulez que je vous dise la fin de votre livre ?
S : non Rodney, j’aimerai finir de le lire moi même
M : bien
S : je vous le demanderai quand nous serons à l’article de la mort
M : alors espéreront que vous ne me le demanderai pas

Dans le sous terrain

Ils marchaient depuis environ une heure
B : on devrait faire demi-tour
C : c’est vous qui vouliez descendre alors on continu



Dans la grotte

S : Rodney, c’est quoi la fin du livre ?
M : je croyais que vous ne vouliez pas le savoir sauf si vous étiez à… vous vous sentez mal ?
Il s’approcha de lui et vu qu’il était en sueur
S : j’ai chaud
Rodney passa la main sur son front
M : pas étonnent vous êtes brûlant de fièvre
Il regarda sa jambe droite, on voyait son os en sortir et de toute évidence la blessure s’était infectée.

Dans le sous terrain

B : bon j’en ai marre
C : bien on va passer la nuit là
R : vous voulez vous arrêté alors que les Wraith nous cherchent
T : ils ne connaissent pas l’accès de ce sous terrain
B : vous vous êtes connecté à eux
T : oui
C : bien comme ça c’est réglé, nous repartirons demain à l’aube

Dans la grotte

John avait passé une nuit difficile, la septicémie avait gagné du terrain
S : vous ne m’avez toujours pas dit la fin du livre
M : et je ne suis pas près de vous le dire
Il n’aurait pas dit ça si il n’avait pas vu Ronon, Teyla, Beckett et Cameron
C: vous allez bien ?
M : moi ça va mais Sheppard est mal au point
Beckett alla examiner Sheppard
M: vous en avez mis du temps
C : désolé les Wraith nous ont un peu retardé
B : il faut le ramener d’urgence sur Atlantis
T : c’est grave ?
B : il a une septicémie
M : vous avez senti
Une secousse s’était fait ressentir et quelques pierres de la grotte s’étaient effondrées, et à phrase la phrase de Mckay terminée que d’autres secousses se fit sentir.
R : ce sont les Wraith
C : il ne faut pas rester ici tout va s’effondrer
Ronon pris Sheppard sur ses épaules et ils se dirigèrent vers la galerie mais ils ne furent pas assez rapide et des tonnes de pierres s’effondrèrent devant eux ce qui bloqua l’accès aux deux galeries.
Les Wraith cessèrent leurs tirs peu de temps après, Lorne et les autres avaient bien essayés de dégager le passage mais c’était peine perdu. Ils avaient de quoi tenir 5 jours, ils ne leur restaient pus qu’à attendre qu’on viennent les secourir.
Après trois jours enfermé dans cette grotte, plusieurs équipes avaient fini par les faire sortir, non sans mal, ils leur avaient fallu trois heures pour ouvrir un passage.

Sur Atlantis

Sheppard était à l’article de la mort, Beckett faisait tout ce qu’il pouvait bien qu’il ne puisse pas grand chose.
Elisabeth était restée au chevet de John depuis qu’ils étaient rentrés.
E : John ne me laisse pas je t’en supplie, je t’aime John, je ne pourrai pas vivre sans toi
Elle lui prit la main et la serra de toutes ses forces comme si sa vie en dépendait
B : Elisabeth
Elle ne répondit pas
B : j’ai peur qu’il ne passe pas la nuit
Il était 4 heure du matin, il n’y avait aucun bruit, Elisabeth n’était pas au chevet de John, elle se trouvait dans ses quartiers et elle s’apprêtait à faire une chose horrible ; tout était si calme quand soudain un coup de feu vint perturber ce silence pesant. Le Docteur Elisabeth Weir venait de mettre fin a ses jours.
John avait finalement passé la nuit et le plus surprenant c’est qu’il allait mieux.
Un mois se passa, la fracture de John s’était pratiquement remise, il s’en sorti, il était vivant. Oui mais alors pourquoi se sentait-il mort ?
Il était 2 heures du matin et il n’y avait aucun bruit, John était dans ses quartiers et il s’apprêtait à faire une chose horrible.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur HTTP://sgaxxjrtcrexxsga.skyblog.com
Gaïa Ford
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 26
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Enfer   Mer 13 Sep - 15:11

heu sheppi shappo va se suicidé c'est sa?? weir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teyla02etaimable.skyblog.com
lilbulle
Colonel
Colonel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 282
Age : 32
Date d'inscription : 16/07/2006

MessageSujet: Re: Enfer   Mer 13 Sep - 16:18

Mais quel fin tragique, faire tuer elizabeth et john Crying or Very sad daniel weir , en tout cas c'est bien écrit. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wisteria.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» enfer allemand ou enfer français
» Michel du mois : Michel au val d'enfer
» QU'est ce que ce serais l'enfer pour vous ???
» L'enfer ou le paradis
» "L'Enfer"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Forever :: Les créations :: Les fan fictions-
Sauter vers: